Les Métiers de Demain

5 Mar 2017 | Communication, Emploi | 0 commentaires

Le JDN relaie aujourd’hui un article de 28Wansquare sur l’émergence d’une nouvelle profession numérique liée à la normalisation des règles européennes sur la protection des données. Si je vous vous conseille l’article, je vous invite aussi à réfléchir sur l’évolution des métiers qui naissent, évoluent ou meurent à la vitesse du digital.

Il reste tellement de métier à naître et tellement d’autres moribonds qui, faute de parvenir à s’adapter à l’évolution du monde et du marché finiront par disparaître. Mon parcours est le reflet de cette évolution, j’ai débuter dans l’imprimerie, touché du doigt les casses typographiques et les caractères en plomb et j’ai évolué vers la publication assistée par ordinateur (PAO), puis vers la dématérialisation du web et je poursuis ma route en entrant dans un métier qui n’existait pas encore il y a à peine cinq années : Chef de Projet Digital. Je gage que celui-ci aura évolué ou disparu dans moins d’une décennie. D’ailleurs qui se souvient du Webmaster, sorte de gestionnaire multitâche assurant le développement, le graphisme, la gestion de contenu et l’animation de la communauté ? Aujourd’hui, s’il reste encore quelques survivant, sa fonction a éclaté en une myriade de spécialistes, spécialistes qui doivent eux-mêmes être coordonnés par un Chef de Projet Digital.

Tout cela mène à une réflexion. Si les professions évoluent au rythme du développement technologique, qu’en est-il du système scolaire ? Pourquoi des organismes de formations professionnels pour adultes, tel que l’AFPA ou l’IFOCOP doivent se charger de palier à l’immobilisme monolithique de l’Education Nationale ? Nos enfants ne sont-ils pas en train d’apprendre des notions et des métiers qui seront dépassés lorsqu’ils seront en âge d’affronter le marché du travail ? Bien sûr, je ne suis pas le premier à faire écho à cette réflexion, bien sûr ce n’est pas un article qui va faire la révolution, mais j’ai espoir d’être juste une goutte d’eau qui pourrait devenir océan pour peu, que l’on accepte de réfléchir à comment évoluer aussi vite que notre technologie.

Je vous laisse lire l’article du JDN et y découvrir la naissance du Data Protection Officier, à qui nous souhaitons longue vie et adaptation pour éviter de rejoindre le cimetière des éléphants professionnels.

JDN Données personnelles : les entreprises vont devoir embaucher

Joel TRARBACH

Joel TRARBACH

Spécialiste de la Communication Digitale

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article.

Rejoignez les 21 autres abonnés

Archives

%d blogueurs aiment cette page :