De quels Soft skills disposez-vous ?

5 Mar 2019 | Communication, UberBrainZ, Veille | 0 commentaires

Depuis deux ans déjà, les Soft Skills, comprenez Savoir-Être en opposition au Savoir-Faire, que sont les compétences techniques arrivent sur le marché du travail. A en croire les recruteurs, il s’agirait de critères déterminants pour une embauche. Alors qu’est ce donc ?

Les Soft Skills sont nées du constat que face à la concurrence de la technologie, l’être humain devait se démarquer par des qualités encore inimitable : l’Humanité. Les évolutions technologiques poussent à anticiper sur l’avenir, les métiers et les compétences de demain n’existent pas encore et les compétences comportementales prennent de la valeur. L’avenir nécessitera que les équipes soient en mesure de s’adapter et d’apprendre en continu pour suivre les innovations. Les Soft Skills répondent à ce besoin d’adaptabilité.

Les Soft Skills sont une assurance pour l’avenir, elles ne se périment pas. Un candidat créatif et capable de prendre du recul, le restera avec le temps, tandis que la maîtrise d’un logiciel nécessitera des formations régulières pour suivre l’évolution technique.

A formations et expériences professionnelles égales, les Soft Skills font désormais souvent la différence. Dans le domaine digital, les compétences techniques sont facilement évaluables et souvent équivalentes pour les candidats visant un même poste, les Soft Skills peuvent être déterminantes dans une embauche.

Quelles sont les Soft Skills ?

La résolution de problèmes complexes, la pensée critique, la créativité, la gestion des équipes ou encore la coordination arrivent en tête des soft skills à posséder, elles recouvrent différents types de postes et de secteurs. Mais il n’existe pas de talents meilleurs que d’autres. Tous les profils disposent de Soft Skills plus ou moins adaptés ou utiles.

En vrac, voici celles répertoriées par le JDN : Esprit d’entreprendre, Créativité, Confiance, Intelligence émotionnelle, Prise de recul, Audace, Gestion du temps, Gestion du stress, Souplesse cognitive, Intuition, Négociation, Conscience, Synergie, Gestion d’équipe, Non-jugement, Empathie, Visualisation, Motivation, Prise de décision ou encore Présence.

Ou encore le Top 10 de Randstad

Mais comment les présenter sur un CV ?

Votre CV, c’est votre parcours professionnel, votre Expertise, comme exposé dans mon article précédant, cela doit rester votre priorité. Mais faire l’impasse sur vos talents, serait une erreur. Vous pouvez donc, soit les placer directement en haut, sous le titre, soit en faire référence dans la description de chaque poste. Autres options, celle que j’ai opté pour le mien : réaliser un encadré à part.

Quel que soit l’emplacement choisi, évitez de vous contenter de simplement les lister, même si avouons-le, la place est chère sur un CV, il est toujours autant compliqué d’opter pour les écoles du “CV une page” ou “CV deux pages”… Votre objectif est de donner des détails à la fois concrets et concis qui les mettront en valeur, et donneront envie aux recruteurs d’en savoir plus.Car , c’est lors de l’entretien, que vous aurez à les défendre, en fonction de votre capacité à en parler facilement ou non.

Pensez également à en mettre en avant un ou deux dans votre lettre de motivation, s’ils vous mettent en valeur. Donnez des exemples, mais encore une fois, évitez les romans, soyez concis et percutant.

Vous l’aurez compris, les compétences techniques ne suffisent plus, il faut maintenant des qualités difficilement mesurables, mais vitales : les Soft Skills.

A suivre prochainement, les Mad Skills !

Joel TRARBACH

Joel TRARBACH

Spécialiste de la Communication Digitale

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article.

Rejoignez les 21 autres abonnés

Archives

%d blogueurs aiment cette page :